Respiration et apnée : la théorie

de | 16 décembre 2012

La respiration se décompose en deux phases distinctes : l’inspiration, qui correspond à l’arrivée de l’air dans les poumons, et l’expiration, mouvement inverse qui expulse l’air des poumons. Il s’agit de mouvements importants qui ont une action, par les variations qu’entrainent le remplissage et le vidage des poumons, tant sur la flottabilité dans l’eau que sur la réserve d’oxygène nécessaire à l’apnée.

A chaque cycle respiratoire ponctué d’un repos, entrent et sortent de notre appareil respiratoire environ 500ml d’air. volume à comparer au 2500 ml d’air en cas d’inspiration forcée. C’est pourquoi, pour se préparer à une bonne apnée sous marine, il faut adopter les techniques de la respiration diaphragmatique, afin d’assurer une parfaite ventilation et le maintien du juste équilibre entre oxygène et dioxyde de carbone, ce qui évite une élimination excessive de celui-ci, en général dû à l’hyperventilation, technique à proscrire pour éviter au maximum la syncope.

Pour comprendre l’intérêt de l’apprentissage de la respiration diaphragmatique, il faut connaitre quelques grandeurs respiratoires :

– Le volume courant : volume courant de l’air renouvelé en respiration normale au repos, le l’ordre de 350 à 500 ml.

– Le volume de réserve inspiratoire : volume maximum d’air qu’une personne peut inspirer en forcant après une inspiration normale, environ 2000 à 3000 ml.

– Le volume de réserve expiratoire : volume maximum d’air qu’une personne peut expirer en forcant après une expiration normale, environ 1000 à 1500 ml.

– Le volume résiduel : volume d’air qui reste dans les poumons après une expiration forcée. Environ 1000 à 1200 ml. Nécessaire à la continuité des échanges gazeux.

La capacité pulmonaire totale est la somme de ces différents volumes. En associant une parfaite détente en surface et quelques techniques de respiration diaphragmatique, l’apnéiste réussit à renouveler un pourcentage bien supérieur de son oxygéne qu’un autre n’ayant aucune technique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.