C’est l’été, petit rappel sur la réglementation pêche en Méditerranée.

de | 2 juillet 2018

Voilà, on y est…. C’est l’été et pour beaucoup de chasseurs sous-marins (et de pêcheurs loisirs en général), la reprise de l’activité à l’occasion des vacances est pour très bientôt.Nous allons en profiter pour vous faire un petit rappel de la règlementation en Méditerranée car elle semble assez méconnue des pêcheurs occasionnels.

La réglementation générale

Commençons par la réglementation générale de la chasse sous-marine. nous n’allons rappeler ici que les grandes lignes car vous êtes tous censés la connaitre :

  1. L’utilisation d’un fusil harpon n’est autorisée qu’à partir de 16 ans.
  2. L’utilisation d’une lampe est interdite
  3. la chasse n’est autorisée que du lever au coucher du soleil
  4. L’utilisation d’une bouée est obligatoire.
  5. une assurance responsabilité civile couvrant la pratique de la chasse sous-marine est obligatoire.

La réglementation concernant les prises

Cette partie est valable pour toutes les formes de pêches de loisirs (pêche sous-marine, pêche à la canne du bord ou en bateau….)

  1. les poissons capturés doivent respectés une taille minimum (appelée la “maille”) quand celle-ci est défini
  2. Pour certaines espèces dites “commercialisables”, la caudale doit être coupée. Précision : la caudale inférieure.
  3. le mérou et le corb sont interdits.

le tableau des mailles en Méditerranée.

PS : ce tableau est un peu ancien, ne pas tenir compte du cas du corb…..

Cas particulier des aires marines protégées des parcs nationaux

Attention, danger….. une règlementation spécifique s’applique dans ces zones et chacune est différente. Par exemple, concernant l’aire marine du parc national de Port Cros, le poulpe est interdit du 1er juin au 30 septembre, vous n’avez droit qu’à trois prises de poissons dit “nobles” (daurade, loup, denti ….)

Pour les détails, je vous renvoie à un article : règlementation parc national de Port Cros.

La navigation aux abords d’une bouée de plongeur

Ceci est valable aussi bien pour celui qui est dans l’eau que celui qui passe à côté : il ne faut pas se fier au code Vagnon, Cela est définit par un article de la préfecture maritime de Méditerranée qui date de 2013 : il n’y a pas de zone de sécurité pour un plongeur, mais le bateau est tenu de respecter une limitation de vitesse de 5 noeuds maximale à moins de 100 mètres d’une bouée. Bien relire cet article : https://www.chasse-sous-marine-apnee.com/peche-sous-marine/reglementation/france-metropolitaine/mediterranee-rappel-a-la-reglementation/

Ce texte comporte un détail intéressant : “point 3.1.2 : lorsqu’il n’y a pas de balisage, la navigation dans la bande des 300 mètres est interdite sauf en transit de la terre vers le large dans une trajectoire perpendiculaire et dans tout les cas de figure, à une vitesse limitée à 5 noeuds.”

Voilà pour ce qui est de rafraichir les mémoires et pour éviter d’entendre des bêtises. Dernièrement, nous avons pu lire pas mal de contre-vérités sur la règlementation : n’oubliez jamais que ce que vous pouvez lire sur FB se doit d’être vérifié 🙂

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.