Moratoire mérou et corb : c’est fait

de | 12 janvier 2014

Le 9 janvier, le site des affaires maritimes a mis en ligne les différents documents rendant effectifs les arrêtés sur les moratoires du mérou et du corb. La lecture des 3 documents en question est assez instructive.

La participation à la consultation publique

Malgré les appels lancés sur Internet pour dire non à ces moratoires, seuls 206 contributions ont été envoyés avec pour conséquence un faible écart entre les “pour” et les “contre” concernant le moratoire sur le corb. 118 avis contre, 84 pour.

Nous ne pouvons que regretter cette publication, malheureusement, si l’on compare le nombre d’avis contre (118) au nombre de membres du groupe facebook dédié à cette lutte (744), on ne peut que constater le désintérêt total des membres pour la consultation.

Il est bien beau de raler quand on veut nous interdire quelque chose, mais si l’on nous demande notre avis, faudrait-il encore le donner…

 

Source : www.dirm.mediterranee.developpement-durable.gouv.fr/arretes-de-reglementation-de-la-a2053.html

3 réflexions au sujet de « Moratoire mérou et corb : c’est fait »

  1. arnaud83

    incompréhensible et très étonnant, il serait bon de pouvoir vérifier la liste des avis retenus, il ne serait pas surprenant que nombre de ceux ayant envoyer un mail ou un courrier ne s’y retrouvent pas..
    De plus alors que les avis négatifs sont majoritaires, aucune modification n’est apportée malgré les nombreuses idées apportées pour une meilleure gestion du Corb, des mérous et des la faune aquatique en général.

  2. webmaster Auteur de l’article

    Pas plus étonnant que ca : 206 contributions lors de la consultation publique, c’est presque autant que le nombre de membres du comité maritime de facade… Le motif de “non-modification” serait plutot un échec de la consultation publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.