Pêche à Porquerolles : Bientôt privatisée ?

de | 25 mai 2015

Afin de vous fournir la meilleure informations possible concernant la règlementation sur la chasse sous-marine, je surveilles régulièrement différents sites institutionnels. Ce week-end a encore été l’occasion de voir apparaitre ce qui ressemble bien à une privatisation de certaines zones de pêche bien connu des varois. Voici une nouvelle consultation consultation publique qui risque de fâcher du monde.

Etat des lieux de la pêche à Porquerolles

Parmi les petits paradis qui existent dans le Var, l’île de Porquerolles est à mon gout dans le top 3. Son littoral était déjà bien règlementé en ce qui concerne la pêche de loisirs avec des zones interdites et des zones réservées à quelques privilègiés (merci la démocratie).  Un quart de l’île est actuellement “protégé”. Une protection toute relative puisque 80 % de zones “protégées” sont en fait réservé aux titulaires d’un “droit d’antériorité”.

La carte actuelle :

porquerolles-1995

zone peche reglemente actuel porquerolles

83_carte_Porquerolles_cle63fb2c

La consultation publique en cours pour Porquerolles

A compter du 21 mai, une nouvelle consultation publique a été initié par la DIRM (Direction interrégionale de la mer méditerranée) avec la proposition suivante :

La proposition étend la zone de protection à quasiment 50 % du littoral, enfin, réservé aux titulaires du fameux “droit” (moi je dirais plutot “privilégié”, ou “royaliste”).

la nouvelle carte proposée : carte_Peche_Porquerolles

Zones reglementées à Porquerolles.

Proposition Zones reglementées à Porquerolles.

Je vous mets les liens des différents documents de la consultation publique :

http://www.dirm.mediterranee.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/arrete_peche_Porquerolles.pdf

http://www.dirm.mediterranee.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Note_de_presentation_participation_public_peche_Porquerolles.pdf

http://www.dirm.mediterranee.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/carte_Peche_Porquerolles.pdf

Conclusion

Dans le cadre des consultations publiques, nous avons la possibilité de donner notre avis directement à la DIRM pendant 21 jours à l’issue desquels le prefet maritime de Méditerranée signera (ou pas) le décret. Mais lancer une consultation de ce type à un mois des vacances d’été est déjà une manoeuvre en soit : Quel pêcheur loisir sera au courant de ces nouvelles zones “privatisées” ? Il va falloir qu’il embauche du monde pour pouvoir sanctionner tout le monde.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.