Port du Niel – Presqu’ile de Giens

de | 28 août 2014

Haut lieu de la chasse sous-marine autour de Hyères dans le Var, la presqu’ile de Giens  possède quelques spots de peche assez séduisant. Le port du Niel est un des endroits les plus sympathique offrant des possibilités assez variées. Voici un petit descriptif de cette zone qui conviendra aussi bien aux débutants qu’aux chasseurs sous-marins un peu plus expérimentés.

Comment accéder au Port du Niel

Tout d’abord la carte pour accéder au Port du Niel :

Mon emplacement
Itinéraires

La carte ne l’indique pas, mais le village de Giens est rempli de sens unique et les rues sont assez étroites. Le plus simple pour y accéder, c’est depuis le port de Hyères, prendre la direction de la Tour Fondue. Au dernier rond-point, prendre la première sortie, direction Giens, arrivée au coeur du village, la direction du port du Niel est indiqué. En arrivant sur le port, vous vous apercevrez que le parking est minuscule, juste une quinzaine de voitures peuvent s’y garer. C’est pour cette raison qu’il faut y aller très tôt le matin. L’été, après 8h, ce n’est plus la peine d’envisager ce spot.

Les deux parcours du Port du Niel

Deux parcours sont possibles au départ du Port du Niel. En effet, comme il y a ce petit port, selon que l’on parte vers l’ouest ou vers l’est, il y a deux points de mise à l’eau.

port du niel chasse sous marine giens

port du niel au petit matin

Départ depuis la plage du Port du Niel

En vous mettant à l’eau depuis la plage, longez bien la cote pour ne pas vous retrouver dans le chenal du port et soyez attentif aux pecheurs à la ligne que vous pouvez voir à cette endroit. A partir de là, en cote, vous aller trouver des failles et de la roche propice à l’indienne et à l’agachon. Un peu plus au large quelques pierres éparse au milieu de champ de posidonies se pretent bien à l’agachon. Ce secteur est accessible à tout les niveaux, en effet, les fonds ne dépassent pas les 10 mètres.

Départ derrière la jetée du Port du Niel

De ce coté, la mise à l’eau se fait depuis les rochers, donc forcément un peu moins facile surtout en cas de houle. De là, vous longez la cote et vous variez entre indienne et agachon. Au bout de la première pointe, vous pouvez vous éloigner de la cote pour aller voir des profondeurs plus importantes. Hormis quelques sars, vous rechercherez plutot les poissons nobles, en enchainant les agachons.  On y croise souvent du très beau.

Conclusion

Ce spot est un des rares qui soit à l’abri des vents dominants de la région, excepté après la première pointe quand on part derrière la digue. les fonds sont facile d’accès pour tous les niveaux et le poisson assez présent mais aussi assez difficile car la pression pêche est forte dans ce secteur.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.